lundi 12 juin 2017

Deuxième tour : élire des député-es de la gauche debout et insoumise !


Le premier tour des élections législatives a été marqué par une abstention massive. Cela montre que la crise démocratique est loin d’être finie.

Les candidat-es de la République En Marche arrivent en tête à l’échelle nationale avec un score de 32%. Emmanuel Macron a réussi à rassembler les libéraux de gauche et de droite et bénéficie pleinement du caractère monarchique des institutions de la Vème République. L’Assemblée Nationale est réduite à n’être que la chambre d’application de la politique du Président de la République.

Les candidats-es des forces qui ont soutenu Jean Luc Mélenchon représentent, selon les premières estimations,  environ 14% des suffrages exprimés (11% pour France Insoumise, 3% pour le PCF). Malgré la division, ils constituent la principale force d’opposition de gauche, progressiste et écologiste. 

Dans le Puy de Dôme la campagne menée par les miltant.e.s de la FI a permis à nos candidat.e.s de faire de bon score et plus avec la qualification pour le second tour d'Alain Laffont sur la circonscription numéro 1. Nous appelons toutes et tous à se mobiliser autour de la candidature d'Alain Laffont pour faire gagner l’insoumission dans notre département. 

dimanche 21 mai 2017

"Engagés pour la jeunesse" : Réunion publique sur la jeunesse mardi 23 mai à 19h salle Poly


Alain Laffont et Naïs Sabatier, candidat.e.s sur la premières circonscription du Puy-De-Dôme organisent une réunion publique sur le thème  "Engagés pour la jeunesse". Montferrand.

Les candidat·e·s présenteront leur programme pour la jeunesse en présence de Chaquib Fadli, champion de France de boxe et slameur qui récitera ses textes, et Mouss, champion de boxe et entraineur sur Clermont-Nord.

Rdv mardi 23 mai à 19h salle Poly à Montferrand
Retrouvez l'évènement Facebook à partager ici 

Nouvelles mobilisations du RESF lundi 22 mai et mercredi 24 mai !

La semaine du 22 au 24 amis est courte mais intense en manifestation. Malheureusement, la préfecture reste sourde à nos revendications et nous devons nous faire entendre mercredi 24 mai à 14h00 devant le rectorat, avenue Vercingétorix.
 
Au même, moment, le CAEN (Conseil Académique de l'Education Nationale) siègera. Mme la Préfète siège à cette instance ainsi que des élu-e-s du conseil régional, des représentants des personnels de l'éducation nationale, des représentant-e-s étudiant-e-s, des parents d'élèves... Nous savons que le retour 5 familles que nous défendons est impossible et les mettraient en danger. La mobilisation depuis le 25 janvier 2017 ne faiblit pas comme en témoigne le pique-nique solidaire du Rio. Toute la communauté éducative a compris que ces familles ont besoin de notre soutien.

mercredi 17 mai 2017

[Communiqué] Solidarité avec les LGBTI.

En cette journée internationale du 17 mai contre l'homophobie, la biphobie et la transphobie, « Ensemble! » tient à exprimer toute sa solidarité avec les LGBTI traqué.e.s et persécuté.e.s, comme en Tchétchénie où l'homosexualité est passible de la peine de mort.
 
Nous sommes en accord total avec les organisations qui ont déposé plainte contre Ramzan Kadyrov, devant la Cour pénale international, pour « génocide », alors même que le  dictateur tchétchène est quasiment soutenu par le président russe.

jeudi 11 mai 2017

[Intersyndicale] Et maintenant … Reprendre le chemin des luttes !


Et maintenant… Reprendre le chemin des luttes 

La très longue campagne électorale en vue de l’élection du président de la République vient de se terminer. Emprisonnée dans les scandales financiers, les petites phrases commentées en boucle dans les grands médias ou les outrances de l’extrême-droite, elle a laissé peu de place aux questions sociales, peu de place aux questions écologiques, peu de place aux questions du travail et de l’emploi et aucune place à la scandaleuse répartition des richesses produites par le travail. 

mardi 9 mai 2017

[AFPS - BDS ] Rassemblement BDS mercredi 10 mai à 17h à Clermont-Fd

Depuis le 17 avril, près de 1500 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim. Cette grande action collective a été lancée par Marwan Barghouti, symbole de la résistance populaire contre l’occupation. L’emprisonnement massif est un mode majeur de répression par l'Etat israélien des Palestiniens qui résistent à la colonisation de leur pays et à l’apartheid en Palestine.
Devant l’intransigeance du gouvernement israélien, et des risques de déflagration en Palestine, l’AFPS 63 appelle tous les militant-e-s de la Coalition BDS 63, tous les ami-e-s de la Palestine, tous les défenseurs des droits humains et de la liberté, à participer à une action BDS en soutien aux prisonniers :
Demandons à la FNAC de retirer de la vente les produits Hewlett-Packard, en raison du soutien qu’apporte HP au système carcéral, sécuritaire et d’apartheid israélien (voir tract ci-joint).
Soyons nombreux le mercredi 10 mai à 17h ( RDV sous le pont de Jaude).
Après cette action, nous rejoindrons en cortège le rassemblement de RESF 63 pour la régularisation des sans-papiers et le droit d’asile (à 18h, place de Jaude à Clermont-Fd). Et nous proposerons aux participants de boire un verre d'eau salée, symbole de la grève de la faim des prisonniers palestiniens (#SaltWaterChallenge).
Une participation massive est importante pour faire pression sur la FNAC et HP, et pour faire connaitre le soutien de Clermont-Ferrand aux prisonniers politiques palestiniens, aux autorités françaises et aux candidats aux élections législatives !

mercredi 3 mai 2017

Le F-Haine : un parti qui défend les intérêts des plus riches

Un parti raciste, sexiste, autoritaire et antidémocratique

L’extrême-droite défend la "préférence nationale ». Le FN voudrait interdire l’accès à l’école à des enfants ou l’accès aux soins à des malades.

En désignant les étrangers comme responsables de la crise, le FN ment et fait le jeu des riches. Le chômage ou le déficit de la Sécu sont le produit de l’austérité imposée alors qu’une minorité s’accapare les richesses. Les assistés ce sont les grandes entreprises à qui l’État accorde des baisses d’impôt et de cotisations. On fait des cadeaux à Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH alors qu’en 2016 sa fortune s’est accrue de 7,5 milliards c'est-à-dire de plus de 10 000 euros par minute !

lundi 1 mai 2017

Battre Le Pen le 7 mai. Construire une gauche digne de ce nom.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les seuls candidats restant en lice au second tour le 7 mai.

La gauche est éliminée, et malgré l’espoir soulevé par la campagne populaire et massive de Jean Luc Mélenchon, dans laquelle était impliqué le mouvement Ensemble !, Jean Luc Mélenchon ne sera pas présent au second tour.

Le score de Jean Luc Mélenchon, avec plus de 19,5 % des voix, constitue un considérable. Il démontre la vitalité, à gauche, des aspirations au progrès social, à la préservation de l’environnement, au renouveau démocratique et notamment, au passage à la 6ème République pour en finir avec le présidentialisme.

Il faut désormais empêcher une victoire de l’extrême-droite qui ferait courir un grave danger aux libertés fondamentales, aux droits démocratiques et sociaux, ce d’autant plus que la constitution de la cinquième République donne des pouvoirs considérables au Président.

[Communiqué national] Mobilisons-nous le 1er mai contre le Front national et pour la justice sociale !

Dimanche 23 avril Marine Le Pen s’est retrouvée propulsée au second tour de l’élection présidentielle. Pour la deuxième fois de son histoire le Front National se retrouve en position de pouvoir accéder à l’Elysée. Nous réaffirmons que ce parti n’est pas comme les autres, portant au cœur de son projet, la xénophobie, le racisme, l’islamophobie, le sexisme, l’homophobie, la transphobie. Lorsqu’il fait de la préférence nationale un élément central de son programme et qu’il défend des mesures antisyndicales, le Front national démontre sa nature profondément inégalitaire et anti-démocratique. Son élection serait donc un danger grave pour notre capacité à défendre nos droits. C’est pour cela que nous appelons l’ensemble de la population à se mobiliser dans la rue pour qu’aucune voix n’aille au FN le dimanche 7 mai.

Intervention du RESF 63 : manifestation du 1er mai 2017.

Comme vous toutes et tous réuni-e-s aujourd'hui les militant-e-s du réseau éducation sans frontières sont inquiets et révoltés de la manière dont l'immigration et les étrangers ont été présentés et stigmatisés tout au long de la campagne présidentielle. Pour la plupart des candidats, et en particulier celle du front national, les étrangers seraient responsables de tous les maux. Alors avant d'expliquer nos luttes passés et nos combats futurs pour la solidarité avec les migrants et tous les réfugié-e-s, nous tenons à l'affirmer encore une fois : non les étrangers ne sont pas des délinquants, l'immigration n'est pas un poids mais une chance. Richesse économique et culturelle, elle a permis à notre pays de se construire et de rayonner. La liste et longue des auteurs, des maçons, des poètes, des enseignants, des scientifiques , des chanteurs, des médecins, des infirmiers, des vétérinaires, des cuisiniers toutes et tous venus des quatre coins du monde.

mardi 11 avril 2017

Jean-Luc Mélenchon en meeting à Clermont-Fd le mardi 18 avril au Zénith (en verve et en hologramme)


Le mardi 18 avril Jean Luc Mélenchon sera physiquement présent à Dijon et en hologramme à Clermont Ferrand, Grenoble, Le Port, Montpellier, Nancy et Nantes ! 

Soyons nombreux pour faire entendre la force du peuple !

RdV au Zénith d'Auvergne Mardi 18 avril (ouverture des portes à 17h, début du meeting à 19h).

Pour vous inscrire cliquez ICI


mardi 28 mars 2017

Demandeurs d'asile, mineurs et sans-papiers : Tous sont à la rue. Honte à la France ! Rassemblement 3 avril 17h30 place de Jaude


Des dizaines de familles et d'enfants dorment à la rue à Clermont-Ferrand. L'Etat n'assume pas ses obligations et laisse ces personnes démunies à la rue. Nous le rappelerons jamais assez, un toit c'est un droit. Le 3 avril réapproprions nous la rue pour qu'enfin, chacun.e ait un toit !


Depuis 20 ans la situation de celles et ceux qu'on appelle les sans-papiers n'a fait qu'empirer. Ils sont des dizaines de milliers à fuir les guerres, la misère et l'insécurité qui en résultent. Aux yeux de l’administration française ce sont toujours des fraudeurs potentiels.

Les gouvernements se succèdent, les guerres s'ajoutent les unes auxautres mais les préjugés persistent.

En 1992 l'horrible Monsieur Pasqua, alors ministre de l'Intérieur, voulait « faire comprendre aux immigrés qu'ils n'étaient pas les
bienvenus ». C'est peu ou prou la parole de tous ses successeurs. Durant la présidence de Sarkozy, la France a connu une centaine
d'expulsions par jour. Devenu ministre de l’Intérieur après l'élection de François Hollande, Manuel Valls se félicitait de réaliser les mêmes chiffres que la droite.

lundi 27 mars 2017

Nouvelle mobilisation du RESF mardi 28/03 à 12h devant Albert Camus


Contre la criminalisation du mouvement BDS.

Le mouvement « Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) » préposé au mouvement de solidarité par les Palestiniens pour qu’Israël réponde de ses violations du droit international, rencontre un soutien et un impact plus importants que jamais. Il peut mettre fin au silence complice de la Communauté internationale.
Aussi, sous la pression du Gouvernement d’extrême droite israélien, certains gouvernements visent à la criminalisation de ce mouvement citoyen et pacifique dans quelques pays.
En France, c’est la circulaire Alliot-Marie élaborée sous la droite mais que les 5 années de Gouvernement Hollande n’ont jamais remise en cause, qui est cet instrument de criminalisation du BDS. Plusieurs recours en justice contre ces activités militantes ont été menés par des officines sionistes, avec des résultats contrastés, souvent favorables au boycott. 
De son côté, le Conseil de Paris a voté en février 2016 une résolution condamnant le mouvement BDS sur la base d’une interprétation manifestement abusive d’un arrêt de la Cour de cassation d’octobre 2015.

[Communiqué national] Solidarité avec les luttes et mobilisations en Guyane

La Gwiyann lévé ! La Guyane debout !

Une série de mobilisations se déroulent en Guyane depuis plusieurs semaines à l’initiative de divers collectifs. Elles ont pour point commun un ras-le-bol général et le souhait de voir enfin la Guyane pouvoir vivre de ses richesses. Le mouvement s'est généralisé depuis le 23 mars, bloquant en particulier les voies de communication, et entraînant la paralysie de toutes les activités économiques, des écoles, services et administrations. L’unanimité des syndicats membres de l’Union des Travailleurs de Guyane (UTG), la principale organisation syndicale du pays a appelé vendredi à la grève générale, à durée illimitée, à partir de ce lundi 27 mars 2017.

[Communiqué] « La Marche pour la Justice et la Dignité » : Un succès qui appelle des suites!

Communiqué officiel du collectif organisateur de la Marche pour la Justice et la Dignité.

Le 19 mars 2017 s'est tenue la Marche pour la Justice et la Dignité. Elle a regroupé 25 000 personnes et dans tous les cas le double de participants de la précédente Marche de la Dignité de 2015. Avec une présence remarquée de cortèges régionaux en nombre. C'est une grande réussite qui fera date! 

vendredi 24 mars 2017

La Marche pour la Justice et la Dignité du 19 mars 2017 : réussie et dynamique !

Indéniablement, la Marche pour la Justice et la Dignité du 19 mars a constitué une réussite et un pas en avant. Pour apprécier l’apport de cette Marche, il suffit de se souvenir de la chape de plomb qui s’était abattue sur la société française après les terribles attentats du 13 novembre 2015 instrumentalisés pour renforcer le racisme et légitimer des mesures sécuritaires autant antidémocratiques qu’inefficaces contre des tueries de ce type.

La participation au 19 mars a été autour de 20.000 personnes, et, surtout, même les chiffres sous-évalués de la préfecture actaient que cette Marche a rassemblé deux fois plus de personnes que celle du 31 octobre 2015. Cette progression doit être relevée. Mais la qualité politique de cet événement est plus importante encore que les données quantitatives. Elle était visible dans la succession du carré de tête composé de familles, des cortèges de l’immigration et des différents secteurs de l’antiracisme mobilisé, des sans-papiers, des collectifs locaux, du mouvement syndical et altermondialiste, des partis de gauche anti-austérité, des antifascistes et des « autonomes ».

mercredi 22 mars 2017

Solidarité avec les salarié.e.s en grève de Candia !

Ensemble 63 apporte tout son soutien aux salarié.e.s de Candia qui mènent une lutte exemplaire pour leurs conditions de travail. 

En grève depuis le 3 mars et mobilisé.e.s 7 jours sur 7 et 24h sur 24h, ils font face ensemble au mépris de leur direction. Cependant ces 2 semaines de grèves (et donc sans rémunération) commencent à peser sur les finances de ses travailleurs.euses. Ils ont besoin de notre soutien et de notre solidarité. Pour les aider plusieurs solutions :

  • Venir les rencontrer devant le siège de leur usine ou les salarié.e.s se relayent 24h / 24h.
  • Envoyer un chèque à l'ordre de CGT CANDIA 63 (à envoyer a l'adresse suivante : 46, chemin de Donna Vignat, 63360 GERZAT).

Plus d'infos sur la lutte ici


jeudi 16 mars 2017

Pour gagner, rassembler toute la vraie gauche !

Face à l’explosion de la misère et de la précarité, au recul des droits sociaux et des libertés démocratiques, à la destruction de la planète ou à la montée de l’extrême droite, il y a urgence à faire gagner une alternative à ce système à bout de souffle. Ensemble, mouvement pour une alternative de gauche, écologique et solidaire, soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle. Il est le candidat qui incarne la gauche opposée au sociallibéralisme, à l’Europe austéritaire et au productivisme. Les grands axes du programme de Jean-Luc Mélenchon portent les ruptures indispensables pour répondre aux urgences sociale, démocratique et écologique : - Rupture avec la 5e république pour en finir avec la monarchie présidentielle, la connivence des institutions avec la finance, les élus incontrôlables. - Rupture avec les traités de l’Union européenne et avec l’austérité perpétuelle, pour une autre Europe fondée sur la répartition des richesses et la satisfaction des besoins sociaux et écolos. - Rupture avec le productivisme et le consumérisme pour une société de planification écologique, de sobriété énergétique, une agriculture paysanne.

mercredi 15 mars 2017

[Place au Peuple] Soutien aux salarié.e.s de Candia


Le groupe Front de Gauche Place au Peuple du Conseil Municipal de Clermont et du Conseil Communautaire de Clermont Auvergne Métropole apporte son soutien aux salarié-e-s de Candia en grève contre la détérioration de leurs conditions de travail et pour une augmentation de salaire de 50 euros.


Il dénonce l'attitude de la direction et appelle à la solidarité de tous pour soutenir les grévistes.


Alain Laffont, Patricia Guilhot, Alparslan Coskun, Laurence Schlienger, Florent Naranjo, Marianne Maximi, Guillaume Vimont.

lundi 13 mars 2017

Le 19 mars, soyons nombreux à la Marche pour la Justice et la Dignité !


A l’initiative de plusieurs familles victimes de violences policières, une marche pour la Justice et la Dignité se tiendra le 19 mars 2017 entres les places de la Nation et de la République. Cette marche sera suivie d’un concert sur la place de la République (et vous pouvez participer au financement ici : https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-amal-bentounsi-15835465 )


Une marche à caractère antiraciste à partir des violences policières est en pleine résonance avec les besoins politiques de la période alors que nous faisons face à une déferlante raciste et sécuritaire.
Les violences policières qui peuvent aller jusqu’à la mort constituent une manifestation particulièrement tangible du racisme structurel et de leurs traductions institutionnelles en France. Ainsi, au mois de janvier 2017, le Défenseur des droits indiquait qu’un « jeune homme perçu comme noir ou arabe » a « vingt fois plus » de probabilités d’être contrôlé que l’ensemble de la population.
Résultat de recherche d'images pour "19 mars, marche pour la justice et la dignité"
Cette réalité sociale se traduit par des cas dramatiques tel que celui Théo Luhaka, du nom du jeune violé par des policiers à Aulnay-sous-Bois est le dernier épisode en date d’une chaîne de violences policières. Elle fait également écho à l’indignation soulevée récemment par la mort d’Adama Traoré dans les mains de la gendarmerie ainsi que des cas plus anciens tels que celui d’Amine Bentounsi, Lamine Dieng, Hocine Bourras, Wissam el Yamni, Amadou Koumé, Ali Ziri… et bien sûr Zyed et Bouna à Clichy-sous-Bois en 2005, la liste est très longue.

L’interdiction des meetings AKP en Europe : exactement ce qu’il ne faut pas faire

L’interdiction au Pays-Bas et en Allemagne de meetings pro-régime turc dans le cadre de la campagne du référendum constitutionnel en Turquie a suscité de nombreuses réactions en Europe. En France, ces réactions ont également porté sur l’autorisation accordée à un meeting de ce type à Metz.
En France, des forces démocratiques et de gauche se sont déclarées favorables à une telle interdiction en France en critiquant la décision de laisser le meeting de Metz se dérouler. On peut penser, au contraire, que sur ce point très précis ces camarades commettent une erreur tactique et que, pour une fois, cette décision du gouvernement français est juste.
Il ne fait aucun doute que le régime turc suit un cours de plus en plus autoritariste et répressif touchant le mouvement kurde, la gauche et les démocrates. Cette évolution s’est accélérée depuis la tentative de coup d’Etat du 15 juillet menée par une coalition brinquebalante et pas moins réactionnaire qu’Erdogan et ses acolytes

samedi 4 mars 2017

Pour la santé et la sécu, dans la rue le 7 mars !

Ensemble 63 apporte son soutien à la journée de grèves et de manifestations lancée par l’intersyndicale nationale des fédérations CGT - SUD - Force Ouvrière de la santé et de l’action sociale pour le mardi 7 mars 2017 et appelle à y participer à 13h place de Jaude à Clermont-Fd.

La situation de la santé et de la protection sociale n’a cessé de se dégrader depuis 30 ans. Avec la loi Touraine qui a poursuivi la loi Bachelot, le service public hospitalier est pris à la gorge budgétairement.

vendredi 3 mars 2017

Conférence-débat avec Murad Amro, militant à Hébron du mouvement Youth against Settlments, dans le cadre du mois Open Shuhada street

L'AFPS 63 organise samedi 4 mars à 18h30 à l'espace Nelson Mandela à Clermont-Fd, une conférence avec Murad Amro.

Murad Amro, 28 ans, a reçu une formation d'ingénieur agronome, il est actuellement sous contrat de travail temporaire à la municipalité d'Hébron.

A Hébron (Al-Khalil, ville sainte de 200 000 habitants, la plus peuplée en Cisjordanie occupée), la rue des Martyrs (ou Shuhada street) était jusqu’en 1994 la rue principale de la ville et son poumon économique. Depuis cette date la rue est interdite aux Palestiniens et 5 colonies y sont implantées (environ 850 colons protégés par plus de 1 000 soldats) créant ainsi un long corridor reliant la colonie de Tell er-Rumeida à l’ouest de la ville à celle de  Kyriat Arba à l’est. Cela montre s’il en est encore besoin la volonté des gouvernements israéliens successifs de mettre en place une politique d’apartheid et de judaïsation de la Palestine.

Travail, salaire : Pour une Sécurité sociale universelle !

La proposition d’un revenu universel attribué à toute personne a du succès. Pourquoi ? 

Parce que la crise sociale n’a fait que s’aggraver. Parce que 9 millions de personnes, en incluant les enfants, vivent sous le seuil de pauvreté (soit moins de 1008 euros). Et parce que parmi elles, les jeunes sont très nombreux, ainsi que les femmes en charge de familles monoparentales. 

Les jeunes veulent sortir de la pauvreté et de la précarité 

La pauvreté massive des jeunes provient notamment du fait qu’ils ne peuvent bénéficier du revenu de solidarité active (RSA), interdit aux moins de 25 ans. Les jeunes salarié-es traversent des années de galère (souvent sept ou huit ans) avant d’avoir un emploi stable. Et les étudiant-es sont contraint-es à des « petits boulots » (Mac’Do) très mal payés.
Depuis trente ans, la jeunesse est utilisée comme cobaye pour généraliser la précarité. Ainsi, tout le monde devrait s’habituer à vivre dans l’insécurité sociale. De nombreuses femmes subissent le travail à temps partiel avec de très bas salaires (en-dessous de 1000 euros). De plus en plus de travailleur-ses pauvres n’arrivent plus à se loger et à vivre décemment.

samedi 25 février 2017

Le 8 mars à 15h40 toutes en grève !

En France, les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes.Comme si, à partir de 15h40, elles travaillaient à l’œil !

Le 8 mars, pour défendre les droits des femmes, refuser le travail gratuit et exiger l’égalité professionnelle, nous appelons à des arrêts de travail à 15h40 dans toute la France et sur tous les lieux de travail.

Pour Théo, contre l’impunité policière dans les quartiers.

« Je l’ai vu prendre sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement. De là, dès qu’il m’a fait ça, je suis tombé sur le ventre, je n’avais plus de force, on dirait que mon corps m’avait laissé. …. »
Le récit que fait Théo à BFMTV est glaçant. Et les violences ne s’arrêtent pas. A l’abri des regards dans la voiture des policiers, les policiers continuent de s’acharner contre lui, rajoutant aux coups les injures racistes.
Dans la voiture, ils m’ont mis plein de coups, des patates, de matraque dans les parties intimes et m’ont traité de négro, bamboula, salope, de tous les noms. »

Meeting de la FI à Clermont-Fd Jeudi 9 mars à 20h à la Maison du Peuple avec Alexis Corbière

Le passage à la VI République par la convocation d'une Constituante. Tout commence par le pouvoir des citoyens. Comment rendre le pouvoir au peuple et en finir avec le système de la caste ?


Soyons nombreux pour investir la Maison du Peuple Jeudi 9 mars à 20h pour écouter et échanger avec les intervenant.e.s de la France Insoumise dans le Puy de Dôme. Ce meeting sera conclu par Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon.

dimanche 5 février 2017

RESF63 : Nouvelles mobilisations Lundi 6 février et Mercredi 8 février pour la régularisation des familles menacées d'expulsion.

Cela fait plusieurs semaines que le Réseau Éducation Sans Frontières organise une mobilisation d'ampleur pour obtenir la régularisation de 5 familles menacées d'expulsion. Il s'agit des familles Berisha, Hashani, Sejdiu, Ngalula-Mbombo et Pélagie Nzombo.

D'ores et déjà, plusieurs établissements scolaires se sont mobilisés. Que ce soit au collège Albert Camus, au lycée Amédée Gasquet, à l'école Jules Ferry et Pierre et Marie Curie à Cébazat, la mobilisation ne fait que s'accélérer et se propager. L'université Clermont Auvergne  a adopté à l'unanimité la semaine dernière un vœu de soutien à cette famille. 

Nous avons été plusieurs centaines à nous rassembler à 2 reprises en bas des marches de la préfecture pour demander à Mme la Préfète d'user de son pouvoir discrétionnaire pour régulariser ces familles. Elle seule à le pouvoir de sortir ces familles d'une situation humanitaire dramatique. Ces femmes, ces hommes et des enfants ne peuvent revenir dans des pays (RDC ou Kosovo) qu'ils ont fui sans risquer de graves sévices ou la mort. Mme la Préfète doit impérativement assumer ces responsabilités et nous serons là jusqu’au bout pour lui rappeler.   

Ils vivent et étudient ici, ils restent ici !

Cette semaine la mobilisation continue avec 2 nouveaux rendez-vous :

LUNDI 6 février à 16h devant l'école Charles Perrault
MERCREDI 8 février à 18h devant les marches de la préfecture



lundi 30 janvier 2017

Rassemblement RESF Mercredi 1er février 18h devant la préfecture du Puy-De-Dôme

Après la réussite des rassemblements du mercredi 25/01 et du samedi 28/01, accentuons la mobilisation jusqu'à la régularisation des familles menacées d'expulsion. 

Près de 200 personnes ont répondu mercredi 25 janvier et samedi 28 janvier à l'appel du Réseau Éducation Sans Frontières pour manifester leur solidarité avec les familles menacées d'expulsion et obtenir leur régularisation.

Après avoir été reçus par le directeur de cabinet de Mme la Préfète mercredi, nous lui avons remis une lettre samedi dans laquelle nous lui demandons d'user de son pouvoir discrétionnaire pour régulariser les familles Berisha, Hashani, Sejdiu, Ngalula-Mbombo et Pélagie Nzombo.

vendredi 27 janvier 2017

Rassemblement RESF Samedi 28 janvier à 14h devant la préfecture du Puy-De-Dôme

Après la réussite du rassemblement du mercredi 25/01, la mobilisation s'accentue jusqu'à la régularisation des familles menacées d'expulsion. 

Nous étions près de 200 mercredi 25 janvier réunis sur les marches de la préfecture du Puy-de-Dôme pour manifester notre solidarité avec les familles menacées d'expulsion et exiger leur régularisation.

Lycéens, étudiants, enseignants, parents d'élèves, citoyens, nous nous sommes mobilisés avec ses familles dont la situation administrative les plonge dans la précarité et la peur d'être arrêté et expulsé à tous moment. 

dimanche 22 janvier 2017

[RESF] Rassemblement pour la régularisation des familles menacées d'expulsion MERCREDI 25 janvier à 17h30

Depuis plusieurs semaines, des familles venues de l’étranger sont menacées d'expulsion vers des pays qu'elles ont fui. 

Emprisonnements arbitraires, persécutions, disparitions, guerres civiles ouvertes ou larvées, famines, non-accès aux soins vitaux, etc … y sévissent. 

Aujourd’hui en France, 30% seulement des demandes d’asile sont satisfaites et aboutissent à la délivrance du statut de réfugié. Que deviennent les 70% restants ? Les pouvoirs publics rendent désormais impossible la vie des étrangers venus chercher refuge ici, lorsqu’ils ont été déboutés du droit d’asile. 

vendredi 13 janvier 2017

Réunion-débat sur la situation internationale à Commentry Mercedi 22 février


Touche pas à ma ZEP ! Pour que l'éducation reste une priorité.

Depuis plusieurs mois, les enseignant-e-s des lycées anciennement classés ZEP se mobilisent pour le maintien de leurs établissements au sein de l'éducation prioritaire.
La réforme instituant les réseaux d'éducation prioritaire (REP) effectuée par Najat Vallaud-Belkacem en 2014 en plus de réviser à la baisse le nombre d' établissements concernés, l'a cantonné au collège. La question des lycées était renvoyée à plus tard c'est-à-dire quasiment enterrée.
Le coup était rude pour les personnels concernés et les jeunes en formation compte tenu des difficultés rencontrées.
Le collectif « Touche pas à ma ZEP » regroupe des dizaines de lycées et de lycées professionnels.

mardi 3 janvier 2017

La révolution syrienne et le martyr d’Alep.

Avec la chute d’Alep aux mains du régime de Bachar Al-Assad et de ses alliés, la révolution syrienne est arrivée à un tournant. Il semble ne plus y avoir aucun obstacle à l’écrasement de celles et ceux qui ont osé se soulever contre un régime dictatorial, pour la liberté, la dignité et la justice sociale. Alors que les lambeaux de l’armée syrienne, l’aviation russe, le Hezbollah libanais et d’autres milices chiites sous commandement iranien annihilent toute résistance au régime, la « communauté internationale » et les États soi-disant « amis du peuple syrien » ont révélé leur impuissance au grand jour, qui trahit en réalité l’absence totale de soutien au processus révolutionnaire.

Wissam El Yamni. 5 ans après sa mort, restons mobilisés pour exiger la vérité et la justice.

Voilà 5 ans  que Wissam El Yamni est décédé suite à son interpellation par la police à Clermont-Ferrand. « Malformation cardiaque », « excès de drogue », « accident » autant de raisons fantasques qui n’ont jamais expliqué ni les traces de coups ou de strangulation, ni les fractures…

Près de 5 ans plus tard, aucun procès n’a eu lieu, et aucun policier n’est plus poursuivi. Comme pour les 10 personnes qui, en moyenne, décèdent chaque année entre les mains des « Forces de l’Ordre », la justice ne sera sûrement pas rendue, et une fois de plus, c’est l’ensemble de l’appareil d’État – hiérarchie policière, Justice, élus locaux…- qui va s’acharner à couvrir la violence récurrente et mortelle de certains policiers.

Cette situation, ce déni de justice flagrant ternit encore l’image d’un État au service des puissants, contre les plus pauvres et les plus discriminés. 

Nous appelons à la fin de l’impunité policière, à des sanctions pénales et disciplinaires pour les meurtriers et ceux qui les couvrent, car sans Justice, il n’y a pas de Paix possible.

A l'occasion de ce triste anniversaire le collectif justice et vérité pour Wissam organise plusieurs événements vendredi 6 janvier Salle Georges Conchon  (3 rue Léo Lagrange - Clermont Ferrand).

17H30 - Conférence de presse pour faire un point judiciaire en présence des avocats de la famille.

19H - Projection du documentaire "Les coups de leurs privilèges"  suivi d'une conférence avec Mathieu Rigouste et Mireille Fanon Mendès France


[Communiqué national] Communiqué de Ensemble! Jacqueline Sauvage enfin graciée !

La mobilisation des féministes a payé : François Hollande a enfin accordé la grâce totale à Jacqueline Sauvage.
Depuis des mois, ont eu lieu des manifestations, une pétition qui a rassemblé 386 919 signatures, de nombreuses lettres envoyées au Président de la République, pour obtenir en cette fin d’année, une victoire.
Jacqueline Sauvage ne méritait pas la prison. Elle a agit en légitime défense face a un mari qui la frappait et la violait depuis 47 ans. Et qui s’en est également pris à leurs filles. La justice aurait dû les protéger, et n’aurait pas dû condamner une femme déjà victime qui n’a pas vu d’autre solution pour sortir de l’enfer.
Cette grâce totale est un signe encourageant, et un fort symbole pour le combat contre les violences conjugales. Nous sommes raviEs, mais le combat ne s’arrête pas là.

Adoption d'un vœu BDS au Conseil Municipal de Clermont-Ferrand du 16/12/16

Après Bondy et Ivry- sur-Seine, la municipalité de Clermont-Ferrand vient  à son tour de s’engager à travers un vœu voté le 16 décembre dernier contre l’importation en France des produits des colonies israéliennes.


Après Bondy, Ivry-sur-Seine, Trondheim (troisième ville de Norvège)... et bien d'autres villes encore, Clermont-Ferrand, commune de plus 140 000 habitants a adopté le 16 décembre 2016 un vœu en faveur du boycott des produits des colonies israéliennes. Clermont-Fd est donc la troisième ville de France à faire ce choix et la première hors Ile de France. Depuis Saint-Pierre des Corps à rejoint la liste des villes à avoir adopté un tel vœu. -)

C'est la deuxième fois que nous mettons notre Maire Olivier Bianchi  en minorité sur une question de solidarité avec la Palestine (la première fois avait été lors des bombardements meurtriers à Gaza l'été dernier).
La gauche, la vraie, est anticoloniale et ne se cache pas !

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *