mercredi 3 mai 2017

Le F-Haine : un parti qui défend les intérêts des plus riches

Un parti raciste, sexiste, autoritaire et antidémocratique

L’extrême-droite défend la "préférence nationale ». Le FN voudrait interdire l’accès à l’école à des enfants ou l’accès aux soins à des malades.

En désignant les étrangers comme responsables de la crise, le FN ment et fait le jeu des riches. Le chômage ou le déficit de la Sécu sont le produit de l’austérité imposée alors qu’une minorité s’accapare les richesses. Les assistés ce sont les grandes entreprises à qui l’État accorde des baisses d’impôt et de cotisations. On fait des cadeaux à Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH alors qu’en 2016 sa fortune s’est accrue de 7,5 milliards c'est-à-dire de plus de 10 000 euros par minute !


L’extrême-droite veut durcir encore plus les lois contre l'immigration qui sont en réalité une machine à fabriquer des sans-papiers, permettant à des patrons voyous d’exploiter de manière indigne une main d'œuvre vulnérable. Le FN est parti islamophobe qui assimile les musulmans à des terroristes et voudrait imposer une « identité française » fondée sur le christianisme et une vision sexiste et homophobe de la société.

L’extrême-droite s’oppose à l’égalité femmes-hommes : vote contre la loi pour l’égalité réelle, et dans les communes dirigées par le FN suppression des subventions aux associations comme le planning familial ou luttant contre les violences masculines..

Depuis toujours, l’extrême-droite a pour but de confisquer le pouvoir et d’éliminer toute contestation. Elle représente un danger mortel pour celles et ceux qui luttent pour les droits des salariés et des opprimé-e-s face aux puissants.

Un parti antisocial

Le FN tente de cacher son soutien passé aux mesures antisociales : opposition aux dernières mobilisations pour défendre les retraites, soutien à l’extension à tous les salariés des jours de carence en cas d'arrêt maladie, abstention sur la directive européenne sur les travailleurs détachés, opposition à la directive européenne sur les cancers au travail...
Lors de l’adoption de la loi travail en France, les sénateurs FN ont cherché à y inclure discrètement, avant de les retirer, plusieurs amendements visant à réduire les droits syndicaux.
L’augmentation pour les bas salaires promise par le FN se ferait par la suppression de cotisations c’est à dire un nouveau cadeau aux patrons, moins d’argent pour la sécurité sociale et des impôts supplémentaires pour les salariés !
Dans des communes gagnées par le FN, les maires suppriment des subventions à des associations comme le secours populaire ou la gratuité de la cantine pour les enfants pauvres. 

Un parti corrompu 

Le FN a voté pour la directive européenne sur le « secret des affaires » qui attaque le droit à l’information pour mieux protéger les multinationales accusées d’évasion fiscale. Logique : deux proches de Marine Le Pen ont été mis en cause dans l’affaire des « Panama Papers ». Ils avaient mis dans des paradis fiscaux des fonds provenant de leur société, principal prestataire du FN pour sa communication.
Le FN est accusé d’avoir utilisé l’argent public pour rémunérer de « faux » assistants au Parlement européen. Marine Le Pen, détentrice avec son père d’un patrimoine de plusieurs millions d’euros, refuse de répondre à une convocation devant la justice.

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *