jeudi 17 mars 2016

17 mars 2016 : La jeunesse mobilisée et déterminée jusqu'au retrait !

Ce jeudi 17 mars, les organisations de jeunesse avaient appelé à une journée de mobilisation nationale pour exiger le retrait du projet de loi "travail". 

Même remanié, ce projet de loi rétrograde ne perd rien de sa philosophie : précariser les salarié-e-s, détricoter le code du travail, favoriser les accords d'entreprise, favoriser les licenciements et travailler plus pour gagner moins. Face à cette aberration économique, sociale et économique les jeunes ne se sont pas trompés. Un seul mot d'ordre possible : mobilisation de toutes et de tous jusqu'au retrait pur et simple de la contre-réforme El Khomri !

Les jeunes répondent présent dans les rues de Clermont-Fd.

Rendez-vous était donné à 10h30 ce matin du 17 mars devant la Fac de Lettres de Gergovia pour manifester pour le retrait de la réforme du "travail". Les étudiant-e-s ont été très vite rejoins pas des milliers de lycéen-ne-s qui s'étaient organisé depuis le petit matin pour débrayer leurs établissements. Les lycéen-ne-s de nombreux lycées (Sidoine, Descartes, Lafayette, Jeanne d'Arc, Blaise, Amédée Gasquet, Ambroise Brugères...) ont ainsi convergé pour exprimer leur colère et leur détermination. 
Ce sont 3500 à 4000 étudiant-e-s, lycéen-ne-s et salarié-e-s qui ont défilé à Clermont-Ferrand, accentuant ainsi un peu plus la pression sur le gouvernement. A travers tout le pays, ce sont 200 lycées qui ont été bloqués ce matin et ce sont 150 000 jeunes qui de Lille à Marseille ont battu le pavé.

Jeunes et salarié-e-s main dans la main pour exiger le retrait !

S'il s'agissait d'une journée de mobilisation dans la jeunesse, un millier de salarié-e-s du public et du privé se sont également mobilisés aujourd'hui à l'appel de l'intersyndical (CGT, Solidaires, FO, SAF).
Cette convergence va s'accentuer puisque d'ors et déjà, les jeunes et les représentants des salarié-e-s, réunis à l'issue de la manifestation en Assemblée Générale à la fac de Lettres, ont décidé d'accentuer la mobilisation dès le 22 mars (journée d'action nationale des salarié-e-s du public) et le 24 mars (journée d'action nationale de la jeunesse). Un appel à  débrayer et bloquer les lycées et les facs a été lancé par l'AG pour faire du 22 mars et du 24 mars des réussites.

La mobilisation qui a commencé ne s’était pas vue depuis des années. Quand les jeunes et les salarié-e-s descendent dans la rue, débattent et se mettent en grève, tout peut changer.  

> Retour presse de la journée du 17 mars à Clermont-Ferrand



 


Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *