jeudi 21 juin 2012

Solidaires des femmes de Turquie pour la défense de l'IVG.

Le 28 mai, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan et son parti l'AKP ont entamé un nouveau chapitre de leur politique autoritaire, nationaliste, ultralibérale et réactionnaire en s'attaquant frontalement aux droits des femmes par l'annonce du projet d'interdiction de l'IVG.  

Ce droit existe en Turquie depuis 1983 même s'il reste limité essentiellement en raison du démantèlement du service public de la santé qui en rend l'exercice difficile pour les femmes. L'interdiction constituerait un coup rude pour les droits des femmes en Turquie dans un contexte de misogynie exacerbée qui se traduit dramatiquement par l'augmentation de 1400% des meurtres de femmes !


La résistance ne s'est pas fait attendre, une pétition internationale contre l'interdiction ou la limitation de l'IVG en Turquie a recueilli plus 55 000 signatures et le soutien de 221 organisations de 55 pays, surtout les femmes de Turquie se sont fortement mobilisées pour défendre le droit à l'IVG ce dimanche 17 juin dans tout le pays. Les féministes ont été soutenues par un large éventail de secteurs sociaux et politiques comprenant le mouvement kurde, les différents courants socialistes, les organisations kémalistes etc. Cette réponse unitaire vigoureuse et la solidarité internationale ont fait reculé le gouvernement qui a annoncé ce mardi renoncer à l'interdiction pure et simple de l'IVG pour se "contenter" de baisser le seuil légal à 8 semaines de grossesse selon des modalités légales qui n'ont pas été explicitées. Cela est bien entendu inacceptable, le droit à l'IVG n'est pas négociable et il s'agit de le rendre réellement effectif en Turquie en assurant sa gratuité et des conditions sûres pour l'exercice de ce droit.

Il s'agit d'un combat essentiel pour les femmes de Turquie mais également un enjeu pour les droits des femmes partout dans le monde. Erdogan s'est justifié en faisant référence à la remise en cause du droit à l'IVG aux Etats-Unis. Les différentes attaques contre les droits des femmes se font écho à travers le monde.

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *