lundi 18 juin 2012

Oui à la dépénalisation du cannabis.

Comme chaque année depuis 1976, "l’Appel du 18 Joint", prônant la légalisation du cannabis, réunira ses soutiens 18 juin à la Villette à Paris.

Cette année, une polémique a explosé sur ce sujet, lancée par Cécile Duflot qui a affirmé être favorable à la dépénalisation du cannabis. Nous ne pouvons que soutenir cette position.

La droite s’est emparée de la question pour dénoncer le laxisme de la gauche. Et le PS, qui aurait pu faire preuve d’un peu d’ouverture sur cette question, a aussitôt rappelé son opposition à cette mesure.

Pourtant, cette position est intenable. D’abord, parce qu’elle n’a aucune influence (voire une influence néfaste) sur la consommation de cannabis : en 5 ans de « tolérance zéro » sous la Sarkozie, la proportion des jeunes de 15-16 ans consommant régulièrement du cannabis est passée de 15 à 24%. La France, qui est le pays d’Europe avec les lois les plus dures contre la consommation, est pourtant le pays où l’on consomme le plus de cannabis chez les jeunes de tout milieu social. Et ce sont les jeunes des milieux défavorisés ou issus de l'immigration qui sont envoyés en prison régulièrement, parfois pour simple consommation. En plus, la prohibition du cannabis conduit à un marché contrôlé par les mafias, qui vendent des produits particulièrement toxiques pour augmenter leurs bénéfices. On estime que près de 200 000 foyers en France font pousser du cannabis de manière illégale pour diminuer les coûts et les risques sanitaires.

La pénalisation du cannabis n’est donc fondée sur rien. Son seul intérêt est d’instaurer un climat de peur, de flicage et de fichage massif de la population, permettant aux politiques de sortir du tiroir le sujet de l’insécurité en pleine situation de crise sociale.

Si la gauche est de gauche, Hollande doit immédiatement légaliser le cannabis, comme l’avait promis Mitterand en 1981, afin de couper l’herbe sous le pied aux mafias et aux produits coupés, et d’ouvrir la voie à une politique de prévention et d’éducation.

Nous soutenons donc la pétition du Collectif d’Information et de Recherche Cannabique (CIRC) pour la dépénalisation de toutes les drogues, et la légalisation du cannabis, et participerons à "l’Appel du 18 Joint" !

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *