mercredi 3 février 2016

Communiqué de Ensemble! Le 4 février, tous ensemble pour la relaxe des 8 de Goodyear.

150 000 signatures au bas de la pétition de soutien aux huit salariés de Goodyear condamnés à 24 mois de prison dont 9 ferme. Dès l'annonce du verdict la solidarité a été immédiate.

Le parquet les poursuit pour avoir participé à la retenue pendant une trentaine d'heures de deux responsable de l'usine d'Amiens-Nord.
Mais, en fait, ils sont poursuivis pour avoir fait échec pendant huit ans à la fermeture de leur entreprise qui employait 1142 salarié-e-s. Leur projet de transformation de l'entreprise en Scop a été rejeté par la multinationale.
C'est un signe de plus du durcissement de la répression qui frappe les responsables syndicaux, de la criminalisation du mouvement social.
En mai prochain, cinq militants syndicaux à Air France passeront en procès.
Des milliers de licenciements, de suppressions d'emplois sont planifiés à Sanofi, Servier, Vallourec, EDF, General Electric.
C'est pourquoi la solidarité, le soutien aux luttes de résistance sont fondamental pour s'opposer à la toute-puissance des capitalistes et des actionnaires qui ferment les entreprises, licencient et délocalisent pour augmenter leur profit.

Jeudi 4 février, à 10h, RdV sur le parking de l'usine Goodyear à Riom (route d'Ennezat), soyons nombreux pour exiger le retrait des poursuites et la relaxe des 8 de Goodyear.

Retrouvez ici le communiqué de la CGT 63

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *