samedi 22 octobre 2016

#RefugeesWelcolme Toutes et tous au Mont Mézenc le 23 octobre !


Migrant-e-s, réfugié-e-s : Contre la logique mortifère des murs, 
rendez-vous au rassemblement du Mont Mézenc dimanche 23 octobre
 
Ensemble! Auvergne-Rhône-Alpes sera présent au rassemblement du Mont Mézenc dimanche 23 octobre 2016, répondant à la "Déclaration de bienvenue aux réfugiés" qui indique : "il nous semble d'autant plus important d'investir le Mont Mezenc qu'il domine le plateau Vivarais-Lignon où, durant l'Occupation, en offrant asile et protection à des Juifs comme à des non- juifs en proie à des persécutions, s'illustrèrent de nombreux habitants du Chambon-sur-Lignon et des communes voisines.Ils se sont vus décerner le titre de "Justes parmi les Nations" par l'Association Yad Vashem. Ainsi nous choisissons d'honorer les valeurs de fraternité et de solidarité portées en leur temps, en ce lieu symbolique, par les habitants de cette région. Notre objectif est aussi de promouvoir les réseaux d'aide et de soutien. Nous veillerons à ce que ce rassemblement ne soit pas un lieu de propagande électorale".  

En France, la question des migrants est instrumentalisée avec un cynisme écœurant dans le cadre de la prochaine présidentielle. C’est à celui qui sera le plus sécuritaire, le plus islamophobe, le plus identitaire. Après les ancêtres gaulois de Sarkozy, voici la position de Laurent Wauquiez, nouveau président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui fait sa "com'" autour de son refus d’accueillir des migrants dans « sa » région. Il est concurrencé sur ce terrain par le Maire FN d’'Hénin-Beaumont qui veut créer une association « Villes sans migrants », et par Robert Ménard qui veut organiser un référendum"anti-migrants"à Béziers. 

Pour Ensemble!  une politique de gauche digne de ce nom doit affirmer que oui, nous devons accueillir les migrants et les réfugiés ! Nous le pouvons, quelques dizaines de milliers de réfugiés ne sont pas un vrai problème. La France a su accueillir dans le passé un nombre bien plus important de réfugiés, il suffit de penser aux 500 000 réfugiés de l'Espagne républicaine ou aux 900 000 rapatriés d'Algérie pour s'en convaincre. Loin d'être un problème, les migrants sont un apport qui ont toujours contribué à la richesse et au dynamisme de la société française. 

Quand donc va-t-on annuler les accords du Touquet qui régissent la situation absurde et tragique de Calais et, surtout, annuler les accords de Dublin qui, en obligeant les demandeurs d’asile à se faire enregistrer dans le pays d’arrivée, créent les Calais, les Vintimille, les murs et barbelés dans tous les pays de l’est de l’Europe ? Quand donc va-t-on annuler l'accord honteux avec la Turquie qui créé des drames et conforte la dictature d'Erdogan ?
 
Le libéralisme autorise et encourage la circulation des capitaux et de ceux qui les possèdent, mais refuse le droit de bouger aux hommes et aux femmes victimes de régimes barbares ou réduit-es à la misère par la mondialisation. 
 
Laurent Wauquiez et consort préfèrent stigmatiser les pauvres plutôt que de condamner avec fermeté les vrais scandales révélés par les Panama papers, Luxleaks, etc ... Après les migrants et les pauvres, ce seront les salariés et les fonctionnaires qui auront trop de droits ou coûteront trop chers. Tout le monde est menacé par cette politique qui condamne 99% de la population à vivre de plus en plus mal pour assurer les profits d'une infime minorité.
 
Écoutons les écrivains Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau qui nous disent "Les murs menacent tout le monde, de l'’un et l’'autre côté de leur obscurité. C'’est la relation à l’'Autre (à tout l’'Autre, dans ses présences animales, végétales, environnementales, culturelles et humaines) qui nous indique la partie la plus haute, la plus honorable, la plus enrichissante de nous-mêmes".
 
Réussir cette mobilisation de Dimanche 23/10 au Mont Mezenc, c'est aussi soutenir les habitantEs de Condrieu dans le Rhône qui refusent que le FN instrumentalise électoralement la détresse humaine et distribuent un tract où il est écrit:  
OUI A UN ACCUEIL DIGNE ET HUMANISTE :
"En tant que Condriots, citoyens, nous souhaiterions répondre au tract du Front National que nous avons reçu dans nos boites aux lettres. Cette campagne de désinformation invite au rejet de jeunes mineurs étrangers à Condrieu.
1° Ces migrants, sans famille, ne viennent pas tous de la jungle de Calais, et quand bien même. Ils sont hébergés et accompagnés dans leur scolarité par une association mandatée par le département du Rhône, et implantée à Condrieu depuis des décennies. (...)

A la libre initiative d’un collectif de condriots solidaires : condriotsolidaires@gmail.com
 
 

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *