jeudi 7 juillet 2016

La loi "travail" passe en force mais notre combat continue !

Valls a de nouveau eu  recours au 49.3 pour faire adopter sans vote la loi "travail" en 2e lecture à l'Assemblée nationale. 

Ce nouveau coup de force confirme l'illégitimité de ce gouvernement aux aboies qui pour faire passer ses réformes rejetées par une très grande majorité de la population méprise la démocratie et réprime toutes formes de contestation sociale. La motion de censure de gauche n'a pas réunie assez de voix pour contrer ce hold-up démocratique. Nous saurons nous souvenir du vote de nos député-e-s et de la lâcheté avec laquelle ils ont laissé ce gouvernement scélérat saccager le code du travail.

Par son action, le gouvernement Valls affiche encore une fois son mépris contre les millions de salariéEs et de jeunes qui ont manifesté, fait grève, construit le mouvement citoyen Nuits debout, pendant 4 mois, dans toute la France, pour exiger le retrait de cette loi.

Par la répression, les nombreuses violences policières, les provocations, le gouvernement a tout fait pour étouffer la contestation.


Malgré les coups nous ne courberont plus l'échine !

Le 5 juillet, avait lieu la 12e manifestation depuis le mois de mars. Et dans la rue, une nouvelle fois, les salarié-e-s du privé, du public, les jeunes ont dit non à la loi "Travail", à son monde et non au coup de force gouvernemental. Ces manifestations du 12 juillet ont une nouvelle fois été le théâtre de dérives autoritaires et liberticides. De nombreux journalistes ont tout simplement été intimidé et empêché d'exercer leur profession afin de laisser libre cours à la répression policière sous le regard complice des médias dominants.

On ne lâchera rien et de nouvelles mobilisations et initiatives verront le jour.

Depuis plusieurs mois maintenant nous assistons à un mouvement social hétérogène et inédit qui entend bien ne rien lâcher. Souvenons nous que le CPE (contrat nouvel embauche) avait lui aussi été adopté au parlement avant d'être abroger. Notre détermination de changera pas. C'est toutes et tous ensemble, uni-e-s dans la rue et dans l'action que nous imposerons l’abrogation de cette loi et la démission de ce gouvernement illégitime.
Cela ne rend que plus urgent la reconstruction d'une alternative politique, sociale et écologiste aussi bien dans les urnes que dans les mobilisations.

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *