mardi 24 mai 2016

[Communiqué] Contre la répression policière, pour la libération d'Antoine et pour l'arrêt des poursuites

Le vendredi 21 mai 2016,

Les organisations syndicales, politiques et associatives soussignées dénoncent la répression policière qui avait épargné jusque-là Clermont-Ferrand et qui vient de frapper durement Antoine, syndicaliste interpellé suite à l'évacuation musclée de l’hôtel de ville des militant-e-s de « nuit debout » venu-e-s s'indigner auprès du conseil municipal de l’évacuation du campement pacifiste de la place de Jaude.
Alors qu’il n’a pas reconnu les faits et que des témoignages tendent à le disculper, Antoine reste incarcéré jusqu’à son jugement le 26 mai prochain. A la violence du 49.3 qui montre le mépris
qu'affiche le gouvernement vis à vis des manifestants qui arpentent les rues depuis bientôt 2 mois, les organisations syndicales, politiques et associatives soussignées refusent qu'à Clermont s'ajoute la répression policière et judiciaire à l'encontre des militant-e-s du mouvement social. Elles demandent l'arrêt de la répression, la libération d'Antoine et l'arrêt de toutes les poursuites à l'encontre des militant-e-s au seuls motifs qu'ils et elles se battent pour la justice sociale et environnementale, la démocratie, la liberté d'expression et contre des lois iniques et liberticides.


Premiers signataires :
Solidaires, CGT, FSU, Association France Palestine Solidarité, Ensemble, Parti de Gauche, NPA, Alternative Libertaire

Jeudi 26 mai, après la manifestation pour le retrait de la loi travail, un départ de la Préfecture sera organiser pour se rendre au tribunal pour soutenir Antoine. Son procès aura lieu à 14h, le même jour.

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *