mercredi 20 novembre 2013

Communiqué GA-PG : "Dans l'unité et la clarté. Une liste du Front de gauche rassembleuse et offensive. Vite !

Membres du 
    Redisons-le avec gravité : une liste du Front de gauche rassemblée et offensive pour les prochaines élections municipales à Clermont-Ferrand est notre vœu le plus cher. Nous savons qu'elle répond aux attentes de beaucoup et depuis des mois nous n'avons pas ménagé nos efforts pour y parvenir. Nous comprenons les impatiences et parfois les « coups de gueule » de ceux qui n'admettent pas que les choses traînent en longueur et que l'on ne parvienne pas à se mettre d'accord pour agir sans attendre.

    Nous comprenons moins en revanche la démarche des responsables locaux du Parti Communiste et de Gauche unitaire. L'article de La Montagne qui rend compte de leur récente conférence de presse contient, à côté d'affirmations discutables et d'attaques contestables, un certain nombre de contre vérités qu'il convient de rectifier tant elles sont contraires aux orientations du Front de Gauche.

> Ainsi faut il rappeler que toutes les organisations du FG 63 sans exception se prononcent de la façon la plus claire qui soit en faveur d'une fusion des listes de gauche pour battre la droite au deuxième tour. Nous l'avons toujours affirmé.
> L'allusion faite au risque que le Front de Gauche ne puisse être présent à l'élection municipale est sans fondement. A Clermont-Ferrand comme sur toutes les grandes villes il y aura bel et bien une liste Front de Gauche pour défendre et décliner l'Humain d'abord, son programme.
> Enfin il est bien évident que le dialogue non seulement n'a pas lieu d'être rompu mais qu'il doit se poursuivre pour surmonter les obstacles et les divergences. Il se mènera d'autant mieux que cela se fera sans ultimatum et dans le respect de tous.

Il faut privilégier ce qui nous rassemble.

    Nous disons donc à nos camarades que l'attitude qui consiste à rompre la discussion et à faire cavalier seul n'est pas la bonne. Elle est d'autant plus surprenante qu'elle intervient au moment même où il se confirme qu'il n'y a pas d'obstacle à se mettre d'accord sur un texte qui présente le profil général d'une telle liste. Nous tenons ce document qui fait accord à la disposition de tous. Cela montre très clairement qu'il n'y a rien d'inconciliable entre nous. Bien sûr, il y a des différences nationales et locales. Pierre Laurent ne dit pas toujours la même chose et de la même façon que Jean Luc Mélenchon. Cyril Cineux et Alain Laffont peuvent avoir sur certains points des façons de voir différentes et s'exprimer différemment. Mais si nous étions d'accord sur tout, nous serions dans le même parti. Le Front de gauche, c'est bien le rassemblement de différentes organisations et de citoyens divers qui ont pour projet commun de construire ensemble, nationalement comme localement, une alternative à gauche.

    Sans naturellement insulter l'avenir ou préjuger des positions futures des différentes organisations composant le Front de Gauche, plus surprenantes encore risqueraient d'être les conclusions probables à ce type de prise de position publique. Si nos camarades du PCF et de la GU devaient, en effet, renoncer à construire ensemble une liste du Front de Gauche uni à Clermont- Ferrand, l'option qui en découle selon toute vraisemblance serait de faire alliance avec la liste conduite par Olivier Bianchi et les partis de la gauche gouvernementale. Ainsi un accord avec la Gauche Anticapitaliste et le Parti de Gauche serait impossible en raison de trop fortes divergences... mais deviendrait possible avec le PS. Comprenne qui pourra!

    Pour notre part nous ne nous résignons pas à ce gâchis et à ce que les choses tournent mal. Nous le redisons avec force et conviction aux camarades du PCF et de la GU : ce qui nous rapproche et nous relie est plus important que ce qui nous sépare. Ne décevons pas le peuple de gauche ! Et sans attendre, affirmons ensemble, et faisons connaître publiquement nos convergences. Elles sont nombreuses : sur la volonté de faire liste commune, sur le profil général de liste, sur les mesures phares que nous proposerions de prendre telles que de la gratuité des transports, l'exigence démocratique de consulter les Clermontois sur tous les grands dossiers municipaux : Hôtel-Dieu, projet de Grand stade, tramway, contre la mise en place à marche forcée et dans l'impréparation de la réforme des rythmes scolaires, pour une table ronde sur cette réforme proposée par le PCF, la priorité au logement social, la défense des services publics et la lutte contre l'austérité à tous les niveaux. Où sont les « orientations inconciliables ? »

    Voilà, pensons-nous, la bonne façon d'avancer. C'est celle adoptée par les camarades du Front de Gauche de Montpellier qui amorcent leur campagne sans avoir totalement finalisé la discussion sur la tête de liste. Le Parti de Gauche et la Gauche Anticapitaliste sont convaincus qu'Alain Laffont est le plus à même de la conduire dans un cadre collectif et partagé. Non par esprit partisan mais, entre autre, parce que les plus de 15% qu'il a réalisé aux dernières élections municipales montrent qu'il est en capacité de rassembler très largement.

    Mais au delà d'Alain Laffont, nous n'oublions pas que nous avons tous un rôle à jouer dans ce que sera cette liste du Front de Gauche. Le Parti Communiste, tout comme le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire et la Gauche Anticapitaliste ne peuvent que se compléter, se sublimer et l'emporter à la condition d'être unis. Raison pour laquelle, nous souhaitons de nouveau opérer les concessions nécessaires et de bon sens qui pourront, nous en sommes persuadés, conduire au consensus entre nous tous.

    Si nous pouvons admettre et comprendre certaines réticences, ici ou là, des uns et des autres, nous pensons que l'heure est maintenant venue de les dépasser.

Place au Front de Gauche rassemblé,
Place au Peuple.

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *